Le triple réchauffeur : Application à la pathologie cardiovasculaire