L’insomnie, du simple au complexe